REGLES DE BONNE CONDUITE DU PECHEUR SPORTIF



Nous devons penser au bien-être du poisson avant toute chose.
L’évolution du matériel ainsi que tous les produits d’amorçage ne respectent pas toujours les poissons que nous aimons tant.
Nous voulons passer certains de ces problèmes en revue.



1. LE MATERIEL DE PECHE


Nous devons repenser les montages en essayant de pêcher plus «léger». Ne plus utiliser de tresses en corps de ligne comme en bas de ligne, pas de "leed core" pour les carpes. On pourrait conserver les "leed core" pour le silure. Les hameçons sans ardillon ne seraient pas trop gros, par exemple n°6, 8 (de préférence) ou 10 pour la carpe et 1/0 - 2/0 et jusqu'à 5/0 pour le silure. Il faudrait privilégier autant que possible des cannes assez souples donnant de l’élasticité sur la tension du fil.


2. LES AMORCES


Nous constatons et certains d'entre vous nous le disent, un emploi excessif des bouillettes d’amorçage, des pellets et des graines.

Compte tenu de la bonne fréquentation de notre étang, on peut imaginer des quantités d’amorce très importantes sur le fond de l’étang, pouvant entrainer en se décomposant une altération de la qualité de l’eau, surtout l’été quand les températures sont chaudes, l’oxygène plus rare et le renouvellement en eau neuve très faible.

Par exemple nous avons constaté que certaines bouilllettes d’amorçage très dures se décomposaient très lentement, sur plusieurs mois et dégageaient un colorant très épais. Ces bouillettes sont vendues peu chères et de très mauvaise qualité. Elles sont à proscrire. Il faut préférer les pellets et les graines qui servent de nourriture à tous les poissons, écrevisses et autres, mais bien-sûr en quantité raisonnable. L’emploi des bouillettes fraiches est vivement recommandé.

N’oubliez pas qu’un congélateur est à votre disposition 24 h/24 h pour permettre leur conservation pendant votre séjour. Les noix tigrées peuvent être employées mais attention trempage 48 h et cuisson 45 minutes à ébullition. Maïs et chènevis sont également recommandés.


A force de répéter ces conseils, nous avons été écoutés et depuis 2 ans, nous avons de bonnes cessions de pêche.


3. LES BONNES MANIERES DE PECHE


Pour maintenir nos poissons dans de bonnes conditions, plusieurs recommandations sont à rappeller :

  • Lorsqu’un poisson mange votre appât, le ferrage doit être doux pour éviter d’abîmer sa bouche par un tirage trop violent.

  • Prenez le temps du combat, c’est le meilleur moment. Donnez la chance au poisson "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !!"

  • A la fin, mettre le poisson en pleine eau dans l’épuisette afin de lui éviter tout contact avec le sol et mettez le délicatement sur votre tapis de réception.

  • L’hameçon sans ardillon permet un décrochage très rapide. N’oubliez pas de désinfecter la bouche. Produit en vente sur place.

  • Faites vos photos le plus rapidement possible (surtout l’été quand la température est élevée), attention à ne pas faire tomber votre poisson sur le sol.

4. QUELQUES RAPPELS


Seul UN accompagnant par groupe sera accepté.


Vous êtes tous les gardes de l’étang. Faites nous part des problèmes pouvant survenir lors de votre séjour (bruits, problèmes des zones de pêche, comportements anormaux, voitures venant en pleine nuit, risque de vols de poissons…)


Faites nous part de vos réflexions. Il est très important que nous connaissions vos avis sur tous les sujets abordés. Vous pouvez le faire par mail.


Avec tous nos remerciements.


Anne et Michel

 

 


       
   Lien facebook Etang de Rouge


 
Réalisation C'Est Différent 2007 - Mentions légales -Liens